vendredi 1 mai 2015

Miriam Black - 1 - Blackbird

J'ai lu :
Blackbird
de la saga Miriam Black
de Chuck Wendig
aux éditions Eclipse
traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Cyrielle Lebourg-Thieullent
Titre original : Blackbirds


4ème de couverture :
Miriam Black sait quand vous allez mourir.
Accidents de voiture, crises cardiaques, meurtres, suicides, lentes agonies, Miriam a tout vu. Elle possède un don : au contact des gens, elle voit la façon dont ils vont mourir.
Elle a bien essayé de sauver certaines personnes, mais elle n'a fait que précipiter leur fin. Aujourd'hui, Miriam évite les foules et mène une vie d'errance... jusqu'à ce qu'elle croise la route de Louis.
Elle le voit mourir assassiné dans d'ignobles circonstances, mais surtout, elle le voit mourir en prononçant son nom...
Comment Miriam peut-elle être mêlée au meurtre d'un homme qu'elle ne connait pas ? Cette fois, pourra-t-elle changer le cours du destin sans précipiter la mort de Louis, et provoquer la sienne au passage ?


Mon avis :
La première chose qui m'a interpeler en voyant ce livre sur les étagères de ma bibliothèque, c'est son titre (et oui, dans les bibli. on voit beaucoup les dos de livres) et sa couverture magnifique. Je suis très loin d'être superstitieuse et pourtant, le symbole du merle (blackbird en anglais) et des oiseaux en général me hante et me fascine à la fois. Une lecture de la 4ème de couverture plus tard, me voilà repartie à la maison avec l'ouvrage.
 
Miriam a un don, lorsqu'elle touche quelqu'un, elle peut voir quel jour et de quelle manière cette personne va trouver la mort. Jeune adulte paumée, elle profite de ce don pour survivre en repérant les personnes sur le point de mourir et en les dépossédant de leurs biens. Mais sur la route, elle va faire des rencontres. Celle de Louis qu'elle va voir mourir en prononçant son prénom et celle d'autres garçons.... pas forcément très bons.
 
J'ai aimé l'originalité de ce roman qui change vraiment de ce qu'on peut lire ces derniers temps. Miriam a un don mais ça ne fait pas d'elle un héros. Au contraire, elle en fait une arme à son unique profit. Par des chapitres flash back, l'auteur nous donnera plus de détails sur ce qui a amené Miriam à agir ainsi, en nous dévoilant ses origines, ses expériences passées.
A plusieurs reprises, ce livre m'a vraiment fait pensé aux films de Quentin Tarantino : situations improbables, réaction des personnages complètement décalées :-) Comment sourire dans une histoire loin d'être drôle.
 
Roman fantastique, roman d'amour, Blackbird est fondé sur la psychologie de son personnage. Non, avoir un don ne rend pas forcément les gens formidables et heureux, Miriam en est l'illustration parfaite.












D'autres avis sur :

http://www.livraddict.com/biblio/book.php?id=58869

1 commentaire:

  1. J'ai beaucoup aimé aussi, j'espère qu'on aura la suite !

    RépondreSupprimer