samedi 31 octobre 2015

Chroniques de l'oiseau à ressort

J'ai lu :
Chroniques de l'oiseau à ressort
de Haruki Murakami
aux éditions Seuil
traduit du japonais par Corinne Atlan avec Karine Chesneau
Titre original : Nejimaki-dori kuronikuru


4ème de couverture :
Un chat égaré, une inconnue jouant de ses charmes au téléphone, des événements anodins suffisent à faire basculer la vie d'un jeune chômeur, Toru Okada, dans un tourbillon d'aventures. L'espace limité de son quotidien devient le théâtre d'une quête sans cesse renouvelée où rêves, réminiscences et réalités se confondent. Aucune frontière, physique ou symbolique, ne résiste à l'effervescence des questionnements qui s'enchaînent au rythme de rencontres déroutantes, chacune porteuse d'un secret, d'une fragilité propre. Haruki Murakami (La Course au mouton sauvage, La Ballade de l'impossible) tente de nous donner à voir la part d'ombre des choses et des êtres. Replaçant la méditation bouddhique dans la violence contemporaine du japon ou d'ailleurs, il se propose d'explorer nos ténèbres intérieures. Sans se départir d'un humour où perce la détresse, il emmène le lecteur dans un monde fantastique où, toujours plus fuyante, la réalité n'en devient que plus envoûtante.



Mon avis :
Envoûtante, c'est vraiment le mot que je ressens face à l'écriture de Murakami. Chroniques de l'oiseau à ressort n'est pas un livre facile à lire. Il est dense, avec un rythme lent, des digressions. Mais moi j'adore !
Je me suis laissée bercer par l'histoire de Toru Okada et de ses rencontres étranges. J'ai apprécié les facettes si particulières de la culture japonaise comparée à la culture occidentale. A chaque fois que je me suis plongée dans ce livre (en général, dans les transports en commun après ou avant le boulot), j'ai véritablement décroché de mon quotidien et c'est tout ce que j'attend de la lecture !
Je pense que ce livre ravira les amateurs de Murakami (dont je fais partie). Mais si vous aimez l'action "à l'américaine", passez votre chemin :-)
A noter : quelques scènes violentes (et oui !) bien que toujours amenées de manière feutrée. A bon entendeurs !





 
 
 
 
D'autres avis sur :
http://www.livraddict.com/biblio/book.php?id=722

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire