vendredi 1 juillet 2016

Je me souviens : Beyrouth

J'ai lu :
Je me souviens : Beyrouth
de Zeina Abirached
aux éditions Cambourakis


4ème de couverture :
Je ne me souviens pas du dernier jour de la guerre.


Mon avis :
Je ne suis pas très coutumière de la lecture de bandes dessinées mais la chronique de Charlotte de Ulostcontrol m'a donné envie de découvrir Zeina Abirached. Dans Je me souviens, l'auteure nous livre des bribes de sa mémoire de petite fille à Beyrouth pendant la guerre. Une succession de moments d'insouciance et de détails auxquels seuls les enfants apportent de l'importance, dans une ville en guerre. Vers la fin on comprend que l'insouciance ne signifie pas sans conséquence.
Zeina Abirached nous offre une bande dessinée plein de poésie, qui m'a laissé pensive sur les condition de vie de milliers de personnes dont on ne parle pratiquement jamais.





D'autres avis sur :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire